COOPÉRER

ASTREES travaille depuis sa création à développer la coopération entre des acteurs d’horizons variés, à différents niveaux et sur des sujets multiples, parce que nous croyons dur comme fer que personne ne peut prétendre construire seul le monde nouveau dont nous avons tous besoin !

COOPÉRER

ASTREES travaille depuis sa création à développer
la coopération entre différents acteurs, à différents niveaux et sur différents sujets, parce que nous croyons dur comme fer que personne ne peut prétendre construire seul le monde nouveau dont nous avons tous besoin !

••• Soutenir la coopération inter-entreprises

Le dispositif Alizé

Alizé® (pour « Action locale interentreprises en zone d’emploi ») est un programme territorial unique de solidarité interentreprises. Le réseau Alizé® permet de réunir, sur un territoire, des grandes entreprises mettant à disposition leurs ressources humaines au travers du mécénat de compétences pour faciliter les projets de développement portés par des TPE/PME/PMI et favoriser l’emploi.

••• Booster le dialogue social

1. Le dialogue social européen en entreprise

Le dialogue social européen en entreprise est un facteur clé de relance du projet européen pour affirmer toujours davantage les spécificités et forces d’un vieux continent en transition à bien des égards ! Les outils du dialogue social européen (#Comités d’Entreprise Européens, #Comités de Société Européennes, #accords transnationaux d’entreprise, etc.)  sont donc depuis longtemps au cœur des activités d’ASTREES.

EWCs 4.0 : quel rôle des CEE face à la transformation digitale des entreprises transnationales?

ASTREES et IR Share ont mené ce projet visant à développer le rôle et la valeur ajoutée des Comités d’Entreprise Européens et Comités de sociétés européennes relativement aux incidences de la digitalisation en cours des groupes transnationaux. Le projet EWC 4.0 (2017/2019) a donc fait le pari qu’il était possible d’avancer sur ces questions en mobilisant l’intelligence collective des acteurs du dialogue social européen en entreprise.

Manager la représentation transnationale des travailleurs

Comment relever efficacement le défi des comités d’entreprise européens? Compétence, processus d’information/consultation, gestion de la confidentialité : création d’un guide pratique issu d’un projet européen. Téléchargez le guide en français / en anglais.

Le Club CE européen

Le Club CE européen vise à co-construire les bases d’un dialogue social européen apte à répondre aux défis sociaux et environnementaux. Depuis 2011, le Club CE européen permet aux managers et aux membres salariés des CE européens d’appartenance syndicale et de branches professionnelles différentes de se retrouver librement dans un espace de dialogue unique afin de répondre aux défis sociaux et environnementaux des entreprises transnationales. Pour en savoir plus, découvrez notre plaquette.

EWCs 4.0 : quel rôle des CEE face à la transformation digitale des entreprises transnationales?

ASTREES et IR Share ont mené ce projet visant à développer le rôle et la valeur ajoutée des Comités d’Entreprise Européens et Comités de sociétés européennes relativement aux incidences de la digitalisation en cours des groupes transnationaux. Le projet EWC 4.0 (2017/2019) a donc fait le pari qu’il était possible d’avancer sur ces questions en mobilisant l’intelligence collective des acteurs du dialogue social européen en entreprise.

Manager la représentation transnationale des travailleurs

Comment relever efficacement le défi des comités d’entreprise européens? Compétence, processus d’information/consultation, gestion de la confidentialité : création d’un guide pratique issu d’un projet européen. Téléchargez le guide en français / en anglais.

Le Club CE européen

Le Club CE européen vise à co-construire les bases d’un dialogue social européen apte à répondre aux défis sociaux et environnementaux. Depuis 2011, le Club CE européen permet aux managers et aux membres salariés des CE européens d’appartenance syndicale et de branches professionnelles différentes de se retrouver librement dans un espace de dialogue unique afin de répondre aux défis sociaux et environnementaux des entreprises transnationales. Pour en savoir plus, découvrez notre plaquette.

2. Le dialogue social dans l’économie des plateformes

La montée en puissance des plateformes numériques, nouveaux agents économiques faisant œuvre d’intermédiaires pour la fourniture d’un travail, ne pouvait que bousculer le dialogue social et ses acteurs traditionnels. Quel dialogue social concevoir en effet en l’absence d’employeur et de salariés ? Une interrogation centrale au cœur de régulations et pratiques à inventer !

Le réseau Sharers&Workers

Sharers&Workers est un réseau initié en France en 2015 par l’IRES et ASTREES, qui rassemble des représentants de plateformes, des syndicats, de l’ESS et du monde coopératif, des pouvoirs publics et des experts dans un format de dialogue non conventionnel autour de l’impact de la plateformisation de l’économie sur les modèles d’affaires, le partage de la valeur et le travail.  Le réseau se développe au niveau européen à partir de 2018, en coopération avec la Confédération Européenne des Syndicats (CES) et l’European Trade Union InstituteLe réseau promeut les pratiques socialement responsables dans le cadre de l’économie des plateformes, soutient l’exploration de nouvelles pratiques innovantes de dialogue social/professionnel à même de favoriser un rapport équilibré avec les plateformes, ainsi que la mise en place d’un « droit social de l’algorithme » pour mettre le potentiel des plateformes et des algorithmes au service des travailleurs et du progrès collectif. Il travaille actuellement aux côtés de la CES autour d’un projet ayant conduit à la mise en place d’un Observatoire Européen des Plateformes Numériques 

••• Des safe spaces pour avancer en commun

Les Labs ASTREES​

Indissociables de la vocation de l’Association, les Labs ASTREES proposent des attelages partenariaux originaux pour mobiliser l’intelligence collective en croisant les regards d’acteurs complémentaires.

Parmi les diverses thématiques explorées jusqu’ici :
Le fait religieux en entreprise
L’entreprise étendue, réalité sociale émergente
L’expression directe des salariés au travail
Restructurations et nouvelles mobilités

Les projets 2020/2021 
– Les Tiers-Lieux, objets nécessaires du dialogue social ?
– La médiation numérique en entreprise pour travailler mieux et autrement, en coopération avec l’ANACT

••• Coopérer pour une mobilité des travailleurs européens

La démarche Eurodétachement

Cette démarche partenariale s’est développée à travers 5 projets européens successifs entre 2010 et aujourd’hui. Les projets ont eu pour objectif général une plus grande effectivité de la règlementation européenne sur le travail détaché, en améliorant la formation des acteurs concernés et leurs pratiques de coopération, notamment de coopération transfrontalière. Ils ont tous bénéficié du soutien financier de la Commission Européenne. Le succès de la démarche EURODETACHEMENT repose notamment sur l’engagement très fort des partenaires. Les participants aux projets successifs se sont appuyés sur un réseau de professionnels pour répondre à leurs problématiques, dans un espace privilégié d’expérimentation, de partage et de capitalisation des actions menées. C’est ce souffle collaboratif qui a permis de relever le défi d’un apprentissage mutuel par la pratique entre professionnels de cultures différentes. 22 partenaires sont aujourd’hui engagés dans le 5ème projet (2018 / 2021 – autorités publiques de 15 états membres, partenaires sociaux européens des secteurs de la construction, de l’agriculture et du travail temporaire, ONG) pour poursuivre la démarche EURODETACHEMENT.

••• Concevoir et expérimenter de nouvelles voies de médiation numérique en entreprises





Expédition : Médiation numérique en entreprises pour travailler mieux et autremenm

En 2021, quel type de médiation numérique en entreprise pourrait-on concevoir et expérimenter pour travailler mieux et autrement ?
Astrées, Chronos et l’ANACT proposent aux entreprises et employeurs publics, organisations professionnelles et syndicales, acteurs de la médiation, de la formation professionnelle et des politiques publiques, ainsi qu’aux mutuelles et institutions de prévoyance  de concevoir et d’expérimenter de manière collective différentes voies et modalités de médiation numérique au travail.
Au sein d’un collectif enrichi d’experts du travail et de la médiation numérique, cette expédition se structure en deux temps.
Un premier temps d’exploration, entre novembre 2020 et juin 2021, au cours duquel l’ analyse des enjeux et des défis sera approfondie, un benchmark (national et européen) sera réalisé  et des pistes d’expérimentations seront construites avec l’ensemble des participants.
Le second temps sera consacré à l’expérimentation, de septembre 2021 à juin 2022 : des expérimentations répondant aux défis identifiés comme prioritaires lors de la phase d’exploration seront menées en impliquant des responsables d’entreprises, médiateurs numériques et représentants des salariés.
En savoir plus

Rejoignez le mouvement pour enclencher la réflexion et agir collectivement autour du numérique inclusif !